Black Mountain Compagnie

LE WHISKY BLACK MOUNTAIN une histoire d'entrepreneurs occitans et passionés

Black Mountain Compagnie est un projet de passionnés qui a vu le jour en 2011, quatre amis toulousains se sont engagés à produire du whisky français de grande qualité sur un plateau à 1000 m d'altitude au au cœur de la Montagne noire dans le sud-ouest. La légende dit qu'il y a une bête, moitié loup, moitié sanglier.

A l'origine de l'aventure, une source d'eau à faible teneur en minéraux et d'excellente qualité a été découverte, qui réunissait tous les attributs nécessaires au développement d'un whisky de haute qualité. Ainsi, la future distillerie sera située à la jonction de l'Hérault et du Tarn dans le Haut Languedoc dans un parc naturel Régional protégé, permettant au whisky de vieillir dans des conditions idéales. Auparavant, Black Mountain avait lancé une série de whiskies d’assemblage fabriqués avec cette eau pure et maturé dans de très vieux fûts de spiritueux gascons dans le sud de la France.

Le whisky Black Mountain, le premier whisky du Sud-Ouest, vient d'être primé à Londres le 6 juin 2014. Les deux whisky de la marque, le BM n°1 et le BM n° 2 concourraient à l'international spirit challenge 2014 à Londres, l'un des concours de spiritueux les plus réputés au monde. Ils ont remporté chacun la médaille d'argent dans la catégorie «whisky du monde». Il est conçu à partir de whiskies importés d'Écosse, portés à maturité dans des fûts ayant contenu un spiritueux du Sud-Ouest et affinés avec l'eau de la Montagne Noire.

-L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consomer avec modération-

                            message de prévention vente interdite d-alcool aux moins de 18 ans-mineurs-

L'EAU D'
UNE SOURCE EXCEPTIONNELLE

C'est aux confins de la Montagne Noire que l'aventure a commencé, lorsque l'équipe de Black Mountain a découvert une source dont l'eau avait des qualités exceptionnelles, avec une faible teneur en minéraux, et dont les caractéristiques étaient toutes nécessaires à l'élaboration d'un whisky avec un goût authentique du Sud-Ouest.

C'est ainsi au cœur du Parc Naturel Régional du Haut Languedoc que la future distillerie s'implantera, à Fraïsse sur Agout, à la limite des régions de l'Hérault et du Tarn. Situés sur un plateau de 3000 pieds d'altitude, ces locaux permettront à notre whisky de mûrir dans des conditions idéales.

En attendant la construction de leur distillerie, l'équipe a lancé une gamme de blended whiskies importés d'Ecosse et vieillis dans le Sud-Ouest, Black Mountain Sélection, qui donne un avant-goût des whiskies à venir.

L'EXCELLENCE D'
ABORD

Black Mountain Whisky, source d'émotions et d'excellence !

Tout est dit ou presque… L'équipe de Black Mountain est passionnée et animée par la volonté de mener à bien son ambitieux projet : la création de l'excellence elle-même, des whiskies extra-fins élaborés avec le plus grand soin en Occitanie.

Pour séduire les sens des amateurs de whisky et ravir leur palais, le cahier des charges est précis et exigeant ; et pourtant, on n'oublie pas l'inspiration artistique qui fait partie intégrante de la magie et de la réussite d'une entreprise…

LA FUTURE
DISTILLERIE

Black Mountain Compagnie a été créée le 2 décembre 2011. Depuis, la société affine et crée des mélanges qui ont remporté des prix de qualité dans plusieurs concours internationaux.
Mais l'objectif ultime de Black Mountain est de créer sa propre distillerie dans un parc régional protégé du Haut Languedoc. C'est un projet ambitieux à plus d'un niveau et qui avance en arrière-plan, toute l'équipe, soutenue par des spécialistes reconnus dans le domaine, y consacre temps et énergie.
Créer une distillerie de whisky à partir de zéro est relativement rare en France, où il est plus courant d'ajouter la distillation de grains à une entreprise de distillation de fruits établie de longue date. Créer une distillerie dans un parc naturel protégé est tout aussi rare et peut-être unique en France, et ajoute un certain nombre de difficultés et de défis à relever.
La distillerie Black Mountain combinera les technologies modernes avec les traditions les plus anciennes, se fondant dans le paysage protégé de la région, protégeant l'environnement naturel et privilégiant l'utilisation des ressources locales telles que les céréales, le bois et l'eau. Chaque détail est important, de l'origine et de la qualité du grain aux caractéristiques des alambics et aux différentes manières d'économiser l'énergie pour protéger l'environnement exceptionnel de la distillerie.

Le Mystère de la bête " Le LOUGLIER"

La bête symbolique de Black Mountain, le Louglier, est née de l'imagination fertile des quatre partenaires. Elle a ensuite été animée par le crayon habile de Jean-Claude Pertuzé, illustrateur et dessinateur gascon de grand talent. Passionné d'histoire et de culture occitane, Jean-Claude développe un intérêt affectueux pour cette bête insolite et commence à imaginer ses origines… En voici le résultat :

Le Louglier est universellement décrit comme un hybride, mi-loup et mi-sanglier. Une impossibilité, diront les naturalistes, mais personne ne leur demande leur avis. Les descriptions de l'apparence de la bête s'accordent sur le fait qu'il s'agit d'un énorme loup avec un pelage rugueux et hérissé et une longue queue épaisse mais avec un nez en forme de museau et en particulier, deux dents saillant de chaque côté de sa mâchoire, comme des défenses de sanglier, avec un corps massif et trapu. Le Louglier attaque ses victimes en se précipitant sur elles, en les frappant avec son museau puis en les déchirant avec ses puissantes mâchoires.
Le Louglier est toujours désigné au singulier, comme s'il s'agissait d'une créature unique et d'un certain point de vue, immortelle. Les quelques observations ne se réfèrent jamais à une bête jeune, vieille ou femelle. Aucune carcasse n'a jamais été retrouvée, ni aucun reste tel que des cheveux, des os ou des dents. Bref, tout pointe vers une créature fantastique, purement mythique.

Le nom même de Louglier peut faire sourire ; il s'agit clairement d'un mot-valise fabriqué en combinant «loup» (loup) et «sanglier» (sanglier) et semble être une invention moderne. Néanmoins, d'anciennes observations font référence au mot louglar de « langue d'oc » (le dialecte local), qui signifierait « cochon solitaire ». « Louglier » pourrait donc être simplement la version française de l'ancien Loup-Glar occitan.
Alors que les souvenirs de cet animal sauvage tant redouté commencent à s'estomper, ils restent toujours plus ou moins inconscients, bien qu'ils ne soient généralement pas pris au sérieux.
Les sources sur la présence du Louglier dans la Montagne Noire sont rares et majoritairement orales. Il existe des récits d'actes terribles commis par la bête, avec une jeune bergère au XVIIe siècle et une femme marchant dans la forêt à la fin du XVIIIe siècle, qui aurait été tuée et dévorée par elle, mais les lieux sont vagues et sans noms. sont mentionnés. Ailleurs, divers récits indiquent que le Louglier a été repéré à différents endroits. Il est manifestement dommage qu'aucune recherche d'une quelconque rigueur n'ait été menée par des chercheurs qualifiés.

A la lecture du texte, on ne peut s'empêcher d'admirer la riche imagination de Jean-Claude. A moins que cela ait moins à voir avec ce qui précède et plus avec les fruits de ses recherches actuelles ?